0 Dans Couture

Accessoires de couture : mes indispensables !

Lorsque j’ai débuté la couture en 2015, je me suis équipée d’accessoires classiques tels que du fil, une paire de ciseaux, un crayon, un mètre ruban, un découd-vite ou encore une boîte d’épingles. Puis, au fur et à mesure des cours pris Chez Annette, chez Salut les Bobines, ou encore à La Couturie Fine, ma caisse à out’s s’est étoffée ! En effet, lors de ces stages, j’ai découvert de nouvelles techniques, propres à chacune des professeures et j’ai pu utiliser leur matériel, mis à disposition pour l’occasion. Cela m’a permis de m’équiper en connaissance de cause et d’éviter les achats superflus.

Voici donc mes 4 accessoires indispensables (voire magiques!) lorsque je couds. Ceux-ci me servent pour absolument toutes mes confections, qu’il s’agisse d’accessoires ou de vêtements.

La règle patchwork / de découpe

A gauche, la règle de découpe. A droite, le pistolet de traçage.

Le mètre ruban, c’est bien. La règle de découpe, c’est mieux ! Avec elle, j’arrive enfin à tracer des angles bien droits, des rectangles ou encore des carrés parfaits… Elle fait environ 3 mm d’épaisseur et est suffisamment « lourde » pour maintenir les tissus lors du tracé. Sa longueur de 60 cm est parfaite pour les accessoires, mon domaine de prédilection.

A noter : elle peut servir aux gauchers comme aux droitiers.

Détails : marque OMNIGRID PRYM – Référence N° 611 308 – Dimensions 15 x 60 cm =>En vente sur Brest ou ici.

 

Le pistolet de traçage, appelé aussi « perroquet »

Pour la confection de ma toute première veste, j’avais décidé de me faire aider par Yoanna, de l’atelier La Couturie Fine. C’est donc lors de ce stage, en réalisant la veste Michelle – République du Chiffon que j’ai découvert le perroquet. Il m’a été fort utile pour reproduire les arrondis du patron sur mon papier calque (emmanchures, encolure…). Par la suite, je m’en suis servie pour dessiner un modèle de robe enfant ou encore relever des patrons de bavoirs. Il en ressort forcément un rendu final plus précis.

Avant cela, j’utilisai de la vaisselle : une assiette, un bol, une tasse… Le seul problème, c’est que je tâtonnai souvent pour trouver la taille idéale de récipient.

Détails : marque SEW EASY – 9317385014029 => En vente sur Brest ou ici.

 

Le coupe fil professionnel Kaï

C’est chez Salut les Bobines, avec Gwenn, que je me suis familiarisée avec le coupe-fil. Plus pratique à attraper que des petits ciseaux de couture, il se faufile facilement sous le pied presseur lorsque celui-ci est relevé. Il ne quitte jamais ma table de couture !

Détails : marque KAI –  – Longueur 12 cm => En vente sur Brest ou ici.

 

La pince KAM

Cette pince sert à poser des boutons-pression en résine. Je l’utilise pour customiser des pochettes, des trousses, des bavoirs, des coussins, des vêtements pour bébé… En plus, la palette de couleurs proposée est impressionnante. Petite astuce pour éviter de s’y reprendre à deux fois et, par conséquent, d’abîmer vos tissus : appuyer fermement sur la poignée!

Pour en savoir plus sur cet outil, je vous invite à consulter cette notice d’utilisation, qui à mon sens est très bien faite.

Détails : marque RASCOL – Référence DK-001 – Contenant 1 tournevis, 2 socles de pression et 3 tailles de matrice (11, 12.4 et 17 mm) => En vente ici ou produit équivalent en vente Chez Annette pour celles qui ont la chance d’habiter dans le Finistère.

Et vous, quels sont vos indispensables ? N’hésitez pas à les partager en commentaires afin que tout le monde en profite et que nous puissions progresser ensemble ! 🙂

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire