0 Dans Lifestyle

Google s’installe à la maison

Depuis quelques temps déjà, je m’amuse à faire de nouvelles découvertes dans le domaine des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication). Avoir un frère geek m’aide un peu probablement ! Je teste de nouvelles applications mobiles, je surfe sur des sites d’informations comme Futura Tech, Usbek & Rica ou encore Petit Web et surtout, je découvre un peu plus l’univers du géant américain Google.

Je me souviens, en 2008 ou 2009, dans mon ancienne Ecole de Commerce, nous devions faire un exposé sur l’ensemble des fonctionnalités Google disponibles (Google Agenda, Maps, Traduction, Google+…). A l’époque, j’avais été surprise de voir à quel point Google était bien plus qu’un simple moteur de recherche. En 2018, cela se confirme davantage. Google propose désormais une panoplie importante d’appareils connectés : Pixel 2 (smartphone), Daydream View (lunettes pour voyager virtuellement), Google Wifi, Google Chromecast, Google Home… C’est justement de ces 2 derniers dont nous allons parler ici.

 

Google Chromecast, pour prendre soin de vos yeux

C’est en souscrivant à Netflix et en m’abonnant à certaines chaînes YouTube, durant ma grossesse, que j’ai vu le réel intérêt de ce produit. Le principe est simple : au lieu de plisser les yeux devant sa tablette, son ordinateur ou son smartphone pour lire les sous-titres de vos séries préférées, vous « balancez » leur contenu directement sur votre écran TV, en streaming.

Chromecast est une sorte de petit boîtier qui se branche sur le port HDMI du téléviseur et qu’il faut ensuite connecter à son réseau Wi-Fi. Une fois cette étape accomplie, il vous suffit de cliquer sur l’icône Cast depuis une application compatible (Netflix, My Canal, Deezer, YouTube, Bein Sports…). La liste est longue ! Vous la trouverez ici.

Vendu 39€, ce boîtier peut s’avérer fort utile (surtout avec un bébé, lorsqu’on ne peut plus aller aussi souvent au cinéma :)).

 

Google Home, assistant ou nouveau coloc’…?

Cette année, le Père Noël, ce super héro (il n’y a pas d’âge pour y croire!), nous a offert un Google Home Mini (version Low Cost des autres produits Google Home). Il s’agit d’une enceinte connectée à contrôle vocal. Une sorte de petit galet, recouvert de tissu, et faisant apparaître 4 LED lorsque l’appareil réagit à la phrase clef « OK Google ».

C’est en fait une sorte d’assistant virtuel à qui vous pouvez demander :

  • l’heure ;
  • une définition ;
  • une recette ;
  • la météo du moment, du jour, du lendemain ;
  • le temps de route pour aller au travail, à un rendez-vous ;
  • les informations du jour (Bourse, dernier flash info…) ;
  • de mettre une musique en particulier (November Rain, Ma Gueule…) ;
  • de diffuser votre Playlist préférée ;
  • d’afficher une vidéo de tir à l’arc instinctif sur le téléviseur (eh oui!), de revenir 1 minute en arrière, d’interrompre la lecture, et tout cela grâce à une connexion Chromecast ;
  • d’enregistrer une alarme pour le lendemain, 14h30 ;
  • d’ajouter de la lessive sur la liste de courses ;

Pour que ces actions soient possibles, il vous faudra au préalable remplir certaines informations dans l’application Google Home : votre mot de passe Wi-Fi, votre adresse, vos identifiants Deezer ou Spotify (ou autre fournisseur de musique) pour que Google Home puisse y rechercher le contenu musical demandé, etc…

Pour ma part, je trouve ce produit bien pratique et loin d’être gadget.

  • Plus besoin de se connecter à son smartphone, son ordinateur ou sa tablette, de rentrer un code, de s’abîmer les yeux pour trouver une musique… J’en viens même à me demander si je conserverai l’ensemble de ces terminaux à terme !
  • Lorsque l’on va sur Internet, on se laisse facilement guider par les suggestions proposées (playlist, vidéos…). Avec Google Home, on doit citer les titres des chansons voulues, ou les noms des artistes ; cela permet de faire travailler sa mémoire.
  • Le son est bon pour un objet de cette taille.
  • Avec un bébé, on a souvent les mains prises. Ce produit s’avère alors très pratique.

Bien sûr, je reste lucide sur les limites de son utilisation et notamment sur l’aspect confidentialité des données. Mais avec mon Pacsi, on se dit qu’il faut vivre avec son temps. Et puis, dès lors qu’on possède un compte Facebook ou qu’on consomme en ligne, beaucoup de données nous concernant sont déjà dans le « Cloud ».

Son prix ? 59€ (pas cher pour un assistant qui fera certainement partie de votre quotidien de demain !?)

Et vous, utilisez-vous des appareils de ce genre ? Qu’en pensez-vous ?

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.